blog marketing


Comment devenir un maître en créativité, en influence et en persuasion

by thierry Valker | octobre 29, 2012 | on Entreprendre

La créativité, l’influence et la persuasion sont 3 facteurs clés à maîtriser pour devenir un expert en webmarketing ou réussir dans l’entrepreneuriat.

Comment devenir un maître en créativité, en influence et en persuasion

Johann Yang-Ting

Aujourd’hui, j’ai donc le plaisir d’accueillir une personne très compétente dans ces différents domaines, qui va vous en apprendre beaucoup plus sur ces différentes techniques.

Thierry – Bonjour Johann. Merci d’avoir accepté cette interview. Les lecteurs de mon blog ne te connaissent peut-être pas encore, alors voilà de quoi modifier la donne. Pour faire dans l’originalité, on va commencer par une petite présentation, histoire de mieux cerner le personnage.

Johann – Bonjour Thierry, merci de m’accueillir. Je me présente, Johann Yang-Ting blogueur, formateur et consultant. J’ai fait le pari fou de me lancer dans l’entrepreneuriat pendant la fin de mes études et un an et demi après je possède plusieurs business en ligne et dématérialisés. J’aide mes lecteurs et mes clients à prendre leur vie en main et à atteindre leur objectif, en y prenant du plaisir.

Je suis l’auteur de la Méthode C.R.E.A.T., du programme Agir et Accomplir ses Projets et de la méthode Pro-Négociation. J’ai également rédigé deux livres: Gamentrepreneur et Les 3 Clés de la Réussite ainsi que de nombreux guides pratiques (sur les thèmes de la créativité, l’efficacité et l’influence) à dispositions pour mes lecteurs sur mes différents blogs.

Mes amis et mes collaborateurs me surnomment « l’éponge » car j’ai une très grande soif d’apprendre, j’absorbe toujours plein d’informations et j’ai beaucoup de mal à focaliser sur un seul et unique domaine de spécialisation.

Thierry – Très beau parcours. Alors maintenant qu’on te connait un peu mieux, on va rentrer dans le vif du sujet. Tu es un spécialiste de la persuasion et de l’influence. Qu’est ce qui t’a donné envie de t’intéresser de près à ces sujets ? Est-ce que c’était purement personnel, ou il y avait déjà des objectifs d’entrepreneuriat derrière ?

Johann – J’ai toujours été un grand timide. Je n’ai jamais été vraiment très à l’aise en société, car j’ai un caractère plutôt indépendant et solitaire. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle j’ai souhaité créer mon activité: pour être totalement indépendant. Cependant, je me suis vite rendu compte que tout seul on ne va pas très loin et que pour faire décoller ses projets il faut savoir s’entourer des bonnes personnes et surtout convaincre.

Le déclic m’est venu du livre « Pouvoir illimité » de Tony Robbins qui m’a fait découvrir la PNL. C’est là que j’ai pris conscience qu’en travaillent déjà bien sur soi-même, on peut beaucoup plus facilement influencer positivement les autres. J’ai donc commencé à me former sur le sujet alors que j’étais encore étudiant, mais aucun de mes cours n’abordait l’influence et la persuasion.

D’ailleurs je suis un grand fan des séries Lie To Mie et The Mentalist, j’ai toujours rêvé de maîtriser aussi bien le décodage du corps et l’influence. Mais il n’y a pas de secret, c’est la pratique. J’apprenais, je pratiquais, j’apprenais, je pratiquais et je cherchais toujours à mettre en application mes enseignements. Un exercice que je fais très souvent dans les transports ou dans les lieux bondés, c’est  le « cold reading » c’est-à-dire m’entrainer à décoder des informations sur les personnes juste avec leur apparence et leur attitude.

L’objectif était avant tout personnel, car quand on est jeune, on a envie de rencontrer du monde, de séduire et surtout de s’amuser, car j’avoue que je m’amuse beaucoup avec les dynamiques sociales. Après cette qualité est vite devenue indispensable dans ma vie d’entrepreneur et je continue à la travailler.

Thierry – Tu as investi plusieurs milliers d’euros dans des formations et séminaires axés sur ces deux méthodes (persuasion et influence). Est-ce que cela t’a permis de te rapprocher ou d’atteindre certains de tes objectifs ?

Johann – Oh que oui ! Le changement s’est vite opéré en moi. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour me payer ces formations, mais je ne regrette absolument pas. Je suis passé du timide introverti à celui qui cherche toujours à rencontrer du monde. Même si je suis resté discret (car je n’aime pas me mettre en avant), je mets beaucoup mes apprentissages en pratique dans mes projets.

Mes premiers résultats se sont vus dans le domaine de la vente. Lorsque j’ai commencé mon activité de conseil en webmarketing, j’ai du me forcer à rencontrer des clients pour les convaincre. Des fois ça fonctionnait, des fois on me claquait la porte au nez. Du coup je m’auto-évaluais, je cherchais ce qu’il fallait améliorer et je repartais à l’assaut !

Au fur et à mesure j’ai adopté une méthode et une dynamique qui me rapportait des résultats. J’avais multiplié mon taux de conversion par 10 et jusqu’à présent je sais que je suis loin d’être parfait et que je dois encore beaucoup m’améliorer.

Sur internet c’est un autre travail. J’ai du me former sur le copywriting et je suis encore en train de le faire, car c’est un indispensable pour réussir sur le web. Les résultats commencent à arriver, mais j’avoue que je suis beaucoup plus à l’aise en face à face que derrière des textes ou des vidéos.

Thierry – Est-ce que cet apprentissage a changé ta manière d’entreprendre ?

Johann – L’apprentissage de l’influence m’a appris une chose indispensable: s’intéresser aux autres. Au début, j’appliquais ce qu’on m’avait appris à l’école: faire des études de marché, analyser des chiffres, faire des prévisionnels financiers, etc. Mais soyons honnêtes, c’est de plus en plus inutile !

Je ne dirai pas que ça ne sert à rien, car c’est un travail à faire, mais le meilleur moyen de faire du marketing c’est avant tout de s’intéresser à sa cible: ses problèmes, ce qu’elle désire réellement, qu’est ce qu’elle est prête à faire pour résoudre son problème. Mon marketing est beaucoup plus orienté client.

Je ne cherche pas à vendre des produits qui me plaisent, mais qui plaisent aux clients. De même pour la vente, je cherche toujours à mettre en avant les bénéfices clients. C’est très important à comprendre en influence: il faut toujours répondre aux intérêts de l’autre, que ça soit en vente, en négociation, en recherche de partenaire, en recrutement, etc.

Si on parvient à savoir ce que l’autre désire, on peut alors toucher son coeur. Je recommande beaucoup les livres de Seth Godin qui explique tout cela de façon très claire. Mais c’est sûr que l’influence m’a appris à entreprendre avant tout pour aider mes clients et non pas seulement pour moi.

Thierry – Quels sont les points que tu as amélioré après ces différentes formations ? Et surtout, les résultats étaient-ils au rendez-vous ?

Johann – J’ai pu améliorer mon rapport avec les autres. Je ne cherche plus à parler de moi, mais à faire parler l’autre afin de découvrir ce qu’il peut m’apporter. J’ai également optimisé mon marketing en l’orientant plus vers mes clients, ce qui a multiplié mes résultats par 10. Avec le temps, je parviens de mieux en mieux à créer de vraies relations avec mes collaborateurs, mes partenaires et mes clients.

Je crois que le point que j’ai le plus amélioré avec ces formations, c’est ma confiance en moi. La connaissance, c’est la plus grande arme et plus on apprend, plus on sent qu’on évolue et plus on prend confiance.

Thierry – Tu as deux e-books classés dans les Top vente d’Amazon. Si tu n’avais pas connu ces techniques, crois-tu que ça aurait été possible ? As-tu utilisé des techniques de trafic spécifiques ? Avais-tu déjà l’expérience d’Amazon avant cela ?

Johann – C’est vrai qu’on croit qu’en publiant un livre sur Amazon, on deviendra automatiquement un auteur à succès. Sur Amazon, ça fonctionne comme partout, si on n’applique pas les bonnes stratégies marketing, les livres resteront dans les abysses du site.

En fait, j’ai appliqué exactement les mêmes tactiques que pour mes formations ou mes e-books, c’est-à-dire un lancement, des articles, des communiqués de presse, des newsletters, des bannières, etc. J’utilise le trafic de mes blogs et de mes partenaires pour promouvoir mes livres.

Thierry – Un petit cadeau pour mes lecteurs. Pourrais-tu nous donner un conseil/astuce sur l’art de savoir persuader ?

Johann – Alors comme je l’ai dit plus haut, pour persuader il faut s’intéresser à l’autre, il faut savoir ce que l’autre veut réellement et y répondre. Du moment qu’on s’intéresse à quelqu’un, on lui donne automatiquement beaucoup d’importance et on peut découvrir ce qui pourrait l’influencer. L’homme est par nature égoïste qu’on le veuille ou non, voilà pourquoi nous aimons parler de nous.

Voici une astuce que j’utilise pour m’intéresser aux gens, même quand ce n’est pas vraiment le cas: Dites-vous que chaque personne à au moins quelque chose à vous apporter. Cherchez toujours à creuser pour savoir ce que vous pouvez apprendre de quelqu’un. C’est du gagnant-gagnant: on fait parler l’autre , il sera donc ravi, et nous nous couchons moins bête le soir, car nous avons appris quelque chose de lui. Cette technique permet de s’intéresser aux autres ou au pire de faire semblant.

Thierry – Mme question sur l’influence, un petit tuyau à nous proposer ?

Johann –  Vous devez certainement connaître la citation de Sartre « L’enfer c’est les autres ». En approfondissant l’étude de cette réflexion, on se rend compte qu’en fait les autres ne sont que la projection de nous même. Pour être bien avec les autres, il faut être bien avec soi-même.

Un exemple qui illustre cela parfaitement est que nous avons facilement tendance à ne pas apprécier les gens qui ont des défauts que nous même nous avons ou avons eu et que nous détestons. Comme par exemple les anciens fumeurs qui ont arrêté et qui ne supportent pas les fumeurs.

En parvenant à avoir confiance en soi, en s’acceptant, en étant bien dans sa peau, on devient automatiquement quelqu’un d’attractif et d’influent. Une personne confiante, sûre d’elle, souriante sera plus attractive. J’aborde d’ailleurs un chapitre entier sur cela dans la formation tellement c’est important. Travaillez donc sur vous et votre rapport avec vous même, avant de vouloir travailler sur les autres.

Thierry – Aujourd’hui, tu mets sur le marché ta formation sur la créativité, la persuasion et l’influence. Peux-tu nous donner plus de détails sur le contenu de cette formation, et sur les objectifs qu’elle permettra d’atteindre ? Quel est le profil des personnes qui peuvent suivre cette formation et pourquoi elles devraient s’y intéresser de près ?

Johann – Dans ce nouveau programme « Triplez votre Réussite« , j’ai compilé tout ce que j’ai pu apprendre pendant des années et que j’ai testé dans mes projets et avec mes clients. L’influence et la persuasion représente 60% du programme, les 40% restant sont consacrés à l’efficacité et la créativité.

Comme j’ai dis plus haut, il faut d’abord travailler sur soi et donc sur ses projets avant d’influencer et de devenir un expert, un leader reconnu de son domaine. Je mets donc beaucoup d’importance sur la gestion de ses projets, de ses objectifs, la gestion du temps, les méthodes pour trouver des idées, les techniques pour défendre ses idées et les vendre etc…

Avant de partir convaincre, il faut avant tout avoir un ou plusieurs projet(s) en lesquels on croit fermement, donner du sens à ceux-ci et surtout être maître de son temps. Seulement après cela on peut aller vers les autres, car on est gonflé à bloc et plein d’enthousiasme.

Cette formation s’adresse avant tout aux entrepreneurs ou futurs entrepreneurs car elle permet de développer trois compétences indispensables: l’efficacité, la créativité et l’influence. Les dirigeants et managers y trouveront également leur compte, car il pourront améliorer ou développer des compétences clés nécessaire à leur activité.

Après, tout ceux qui souhaitent prendre leur vie en main et avancer sur les projets qui leur tiennent à coeur auront toutes les clés pour y parvenir, car les 3 compétences développées sont importantes dans la vie personnelle et professionnelle.

 Pour en savoir plus et découvrir une série de vidéos sur les secrets des entrepreneurs à succès, cliquez immédiatement ici

Thierry – Maintenant que tu as cité les personnes ciblées par ta formation, peux-tu nous citer le profil des personnes qui ne doivent pas s’intéresser à cette formation ?

Johann – Je dirai que ceux qui ne doivent pas s’y intéresser sont les sociopathes 🙂 ! Non, plus sérieusement, chacun est libre de son apprentissage, mais je souhaite des personnes motivées et prêtes à sortir de la zone de confort.

La formation est très pratique, il faut donc être prêt à faire les exercices proposés. Ce que j’enseigne dans la formation peut sortir un peu des choses conventionnelles voilà pourquoi il faut garder l’esprit ouvert et être prêt à apprendre des choses différentes.

Thierry – Pour avoir suivi quasiment l’intégralité de la formation que tu proposes, je peux déjà dire qu’elle est très complète. Tu y a certainement compilé différentes techniques issues de plusieurs formations que tu as suivi. Je me trompe ? Si c’est le cas, ce serait un investissement plus que rentable pour les participants.

Johann – C’est cela en effet. Je ne cesse de me former depuis plus de 7 ans sur différents domaines et j’applique toujours ce que j’apprends dans mes projets. Ce qui fonctionne pour moi, je le transmet ensuite à mes lecteurs et mes clients pour les aider à leur tour dans leurs projets.

En fait, comme je te l’ai dis précédemment, je vends déjà trois formations: une sur la créativité, une sur l’efficacité et une sur l’influence. J’ai remarqué que plus de la moitié de mes clients suivaient au final ces trois formations les unes après les autres et les trouvaient très complémentaires. Je me suis donc dis que je pourrai compiler le tout dans un programme plus complet. J’ai donc créé une nouvelle formation en reprenant le meilleur de mes autres formations, en y rajoutant beaucoup de contenu et en l’améliorant (suite aux retours de mes clients).

De plus, comme entre temps je me suis encore beaucoup formé, j’ai pu apporter beaucoup plus d’expertise sur cette nouvelle formation et surtout la rendre beaucoup plus pratique, car je mise cette fois ci beaucoup plus sur des exercices en pratique et des mises en situation. Mais comme je le dis, on ne cesse d’apprendre, voilà pourquoi j’ai prévu de nombreuses mises à jour et de nombreux bonus pour mes clients.

Thierry – Merci pour toute ces informations, et merci d’avoir accepter de répondre à mes questions. Je te souhaite une bonne chance pour ce lancement qui j’en suis sûr, aura beaucoup de succès.

Johann – Merci à toi Thierry et bonne continuation !

thierry valker

créativité, persuasion, influence - triplez votre réussite




7 responses for Comment devenir un maître en créativité, en influence et en persuasion

  1. Johann dit :

    Merci pour l’interview Thierry 🙂

  2. Yves Kouyo dit :

    Salut Thierry,

    Merci de partager cet précieux conseils avec nous. Espérant en découvrir plus dans les vidéos et la formation.

  3. merci de partager cet article avec nous

  4. Chafik dit :

    Bonjour Thierry,

    Je trouve très intéressant et instructif de faire des interviews d’experts, car moi même j’ai eu la chance d’interviewer Johann. Et malgré cela, ça donne 2 interviews complètement différentes et qui traitent peut être le même sujet mais avec des angles différents !

    Je t’invite toi ainsi que tes lecteurs à découvrir l’interview de Johann (lien en bas) et de me donner vos avis sur cette première expérience. 😉

    Bien amicalement,
    Chafik

  5. Je trouve cet article très riche et intéressant en ce qui concerne le domaine du webmarketing. Ce dernier est l’élément qui traite de la commercialisation de vos produits sur internet. Je pense que pour devenir un expert il faut une mise en place de stratégies efficaces telles que vous avez mentionné dans votre article. Je vous remercie infiniment pour cet excellent article.

  6. Solitaire dit :

    Excellent retour d’expérience que celle de Johann. Je retiens timide indépendant et solitaire. Mais une fois l’indépendance atteinte, il faut savoir s’entourer et donc convaincre pour cela. C’est difficile surtout si on travaille dans un domaine parfaitement incompris malgré sa simplicité. J’ai de mon côté essayer d’entraîner des amis dans le monde du référencement mais j’ai bien vite compris qu’ils étaient largués. J’ai donc beaucoup de mal à trouver des personnes qui me suivront. J’espère et je pense que cet article m’aidera à y voir plus clair.

xxx
%d blogueurs aiment cette page :
[21065]