blog marketing


Comment protéger vos e-books

by thierry Valker | avril 4, 2012 | on Outils / Astuces, wordpress

Protéger vos e-books. Ce problème semble intéresser beaucoup de monde. J’ai déjà lu plusieurs questions à ce sujet ici et là.

protéger vos e-booksIl existe une solution pour protéger vos e-books et pour ne plus vous faire voler votre livre numérique, ni risquer de le voir en téléchargement sur telle ou telle plate-forme.

Pourquoi protéger vos e-books

Simplement pou protéger vos e-books et ne pas les voir circuler librement sur l’Internet.

Si vous voulez éviter de retrouver vos e-books circuler de main en main sous forme de copies pirates, alors vous devez y réfléchir avant de proposer vos livres numériques à la vente.

Le vol de données numériques est très simple sur Internet. Et avec les nombreuses plates-formes de téléchargement, vous ne seriez pas content de voir vos e-books proposés en téléchargement gratuit à droite ou à gauche.

Ou alors peut-être que vous aimeriez simplement tamponner le pied de page de vos livres numériques avec les données de votre client pour les personnaliser un peu plus et les rendre uniques.

Si vous êtes dans un de ces cas, il existe une solution.

Comment protéger vos e-books

Avec un plugin qui vous sera très utile. Pdf stamper.

Le fonctionnement est simple.

Pour protéger vos e-book, Pdf Stamper timbre vos livre électronique avec les données de vos clients dans le pied de page.

Si vous vendez des livres numériques, c’est l’outil à utiliser pour protéger vos e-books, et éviter toute copies frauduleuses qui circuleraient sur le net à votre insu.

Fini les copies pirates et les ventes perdues. Pdf Stamper va protéger vos e-books et vous mettre à l’abri de ce genre de problèmes.

Chaque personne qui achètera votre livre numérique se verra recevoir une copie personnalisée. De cette manière, il sera impossible de vous voler votre contenu. La manière simple pour protéger vos e-books contre le vol.

Pour protéger vos e-books, pdf Stamper peut également les crypter pour rendre impossible le partage. Mais ce n’est pas tout.

Ce plugin vous permet aussi de protéger vos e-books par mot de passe.

En utilisant toutes ces techniques pour protéger vos e-books, vous vous mettez définitivement à l’abri du piratage et du partage de fichiers.

Les autres avantages de ce plugin est qu’il s’intègre très simplement avec paypal, et peur être utilisé avec e-store. De cette manière protéger vos e-books ne vous prendra plus de temps et se fera de manière automatique à chaque achat.

Comment protéger vos e-books: démonstration vidéo

L’utilisation du plugin: Cliquez ici pour voir le plugin en action.

Pour protéger vos e-books et les intégrer à paypal: Cliquez ici pour voir la vidéo d'intégration à paypal

Pour protéger vos e-books de manière automatique à chaque achat en le couplant avec e-store: Cliquez ici pour voir la vidéo d'intégration avec e-store

Maintenant, protéger vos e-books ne sera plus un problème.

protéger vos e-books

 Pour protéger vos e-books et utiliser Pdf Stamper, votre serveur doit avoir une configuration minimale. Pour plus d’infos, regardez ici.

Pour protéger vos e-books de manière automatique, vous devez le coupler à e-store.

Avec ce plugin, vous serez en mesure de rendre vos livres numériques inviolables et de protéger vos e-books de manière simple.




17 responses for Comment protéger vos e-books

  1. Article complet: juste à rajouter le tarif 49.95 dollars, vite rentabilisé !

    • Tout à fait.
      Mais je ne suis pas le vendeur. 🙂
      Je laisse le soin au vendeur de fournir les détails.

      Et depuis le temps que je les suis et que je me sert et propose leurs produits, j’ai eu le temps de voir qu’ils proposaient un service de qualité et sont à l’écoute via le forum. C’est un bon plus.

  2. Alexandre dit :

    Croyez-vous qu’il est indispensable de protéger son ouvrage de cette manière ?

    Autrement dit, est-ce vraiment nécessaire ? Quelqu’un s’est-il déjà fait pirater son ebook pour en arriver là ? Ou alors c’est plutôt pour prévenir de ce qui pourrait malheureusement arriver un jour ou l’autre…

    J’achète beaucoup de produit et si mes souvenirs sont bons, un seul était protégé de cette manière. Et ça ma surpris. Pour être honnête, je n’ai pas vraiment aimé retrouver mes coordonnées complètes dans le pied de page de mon exemplaire. On ne sais jamais ce qu’il peut arriver. (je n’ai pas l’intention de pirater quoique ce soit, mettons nous d’accord tout de suite). C’est quand même des données sensibles et personnelles, non ?

    Et il est tellement facile de contourner cette « fausse solution ».

    Il suffit de transformer le pdf en word, modifier le pied de page et ensuite recréer un pdf. Il existe des centaines d’outils, tous plus complet les uns que les autres.

    Et il n’y a pas que cette solution. Si on a vraiment l’intention de supprimer ces données, on ne sera pas contre le fait de passer quelques dizaines de minutes pour copier l’entièreté du texte et le coller dans un nouveau word.

    Et si on bloque la fonction copier/coller du pdf? Encore une fois, il existe des bons outils. Et c’est pareil pour le mot de passe.

    Bref, je ne vois pas trop l’utilité de cette manipulation (certes tout le monde n’est pas calé technique mais bon). Ou alors je ne vois pas l’évidence même de cette façon de faire. Expliquez moi !

  3. Bonjour Alexandre

    Tout dépend de ce qui se trouve dans l’e-book. Un e-book de très grande valeur, ou contenant toute une formation en vidéo par exemple, se doit d’être correctement protégé.

    Le partage d’informations étant devenu très simple, il s’est déjà produit de nombreuses fois que des sites se font piller leur contenu, et que ce contenu soit diffusé et proposé sur des plates-formes de téléchargement, à l’insu de l’auteur.

    Le fait de voir ses coordonnées incluses dan l’e-book dissuade d’effectuer une action illégale et répréhensible (copyright violé).

    Rien n’est jamais impossible sur internet, mais il devient très compliqué de falsifier un fichier crypté. Seuls les personnes mal intentionnés et spécialisés dans leur domaine pourront le faire. Pour le mot de passe pareil. Mais avec un bon mot de passe assez long et comportant toute sorte de caractères spéciaux ne sera décrypté que par des spécialistes. Cela limite quand même considérablement les risques.

    Pour répondre simplement, s’attaquer à un fichier crypté est un domaine ou très peu de personnes sont capable de réussir leur entreprise.

    Donc oui c’est un outil très utile, mais tout dépend du contenu.

  4. Alexandre dit :

    Le fichier crypté sera décodé par le logiciel et non par l’utilisateur de celui-ci. Donc si on possède un bon logiciel, pas besoin d’être un expert en la matière…

    Pour le mot de passe indéchiffrable, n’altère t-on pas l’expérience utilisateur??? Car à chaque fois qu’il voudra ouvrir le fichier, il va devoir s’embêter à écrire un MDP qu’il aura déjà du mal à lire…

    Alex

    • Si tu as 6 mois à perdre pour déchiffrer un cryptage d’e-book. Tu peux le faire si ça t’amuse. Mais si tu crois que ça se fait en 5 minutes, tu te trompes lourdement.
      Mais là, ce n’est plus vraiment le sujet.

      Et pour le mot de passe, n’est tu pas obligé de le taper à chaque fois que tu te connectes à un site ? C’est exactement la même chose.

  5. Alexandre dit :

    Si le mot de passe peut être enregistré comme pour un site, alors pas de problème, je n’ai rien dit 😳

    De toute façon Thierry, tu as raison. Cela dépend du contenu que l’on proposera…

  6. @alexandre: je paie une assurance voiture chaque année, et j’ai pas un accident par an ! Pareil pour la maison, pour les enfants à l’école …
    Je paie aussi une complémentaire sécurité sociale … qui elle me sert énormément car avec des enfants en bas age, les visites chez le médecin sont fréquentes !
    Juste pr te montrer que bcp de choses peuvent paraitre inutiles jusqu’au moment où on en a besoin !

    • Bien trouvé les exemples de comparaison. Je n’y aurais pas pensé.

    • Alexandre dit :

      Olivier, ce que tu dis là est absolument vrai. Mais ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. La comparaison est bien pensée mais pour moi mal choisie dans ce contexte. Je vais essayer de clarifier certains propos :

      Si je résume ton dernier commentaire, il consiste à penser qu’il est préférable de se protéger avant que le problème ne surgisse un jour (s’il arrive un jour, c’est le principe d’une assurance). On est bien d’accord là dessus. Tu es dans la position de celui qui veut se protéger.

      Moi, je voulais tout simplement dire qu’il est possible de « cracker » une information, peu importe son contenant. Je suis dans la position de celui qui veut pirater.

      Il ne faut pas confondre le fait de cracker une information numérique (ce que je voulais démontrer dans mon commentaire) et cracker une assurance pour se protéger (chose impossible à faire). On parle bien de techniques de piraterie.

      Ce sont deux choses totalement différentes mais auxquelles j’adhère complètement, bien évidemment.

      J’espère que j’ai été clair dans ma démonstration 😕

      Il y a des jours comme ça où les mots ne sont pas facile à trouver pour pouvoir se faire comprendre 🙂

      Cordialement, Alex

  7. Bruno dit :

    Bonjour,

    Je pense qu’une protection contre la copie est illusoire pour celui qui veut vraiment copier.
    Pour ma part je mets en entête de mes ebooks, les mentions habituelles concernant les droits d’auteurs. Et avant de les proposer je place un exemplaire dans plusieurs coffre-forts numériques.

    • Bonjour Bruno

      Tout dépend du contenu de l’e-book. Les pirates s’attaquent à de grosses cibles. Pas à un particulier qui vend un e-book. Les fichiers cryptés ne sont pas si simples que ça à décrypter. Il faut être un connaisseur.
      Si quelqu’un publie un e-book avec 15 techniques pour ne plus avoir mal au dos du tout par exemple. Le seul but de la protection est de ne pas voir ce contenu partagé gratuitement à droite et à gauche. Quand aux personnes mal intentionnées, elles ne s’y intéresseront même pas.

  8. Thierry C&M dit :

    Bonjour,

    Question :

    Pourquoi vouloir absolument faire un ebook pour devoir ensuite le « pseudo » sécuriser ?

    Ca fait un petit moment que je me pose cette question de savoir la perte financière due au piratage ou aux remboursements abusifs.
    Parce que c’est vrai qu’il n’y a rien de plus facile que de se faire rembourser une fois le téléchargement effectué.

    Alors je me suis demandé si la solution ne serait pas de faire un book à l’ancienne, c’est à dire un livre physique.
    L’inconvénient c’est que ça coûte un peu d’argent en impression et en envoi.

    Pour l’impression, j’ai regardé un peu les prix sur le net et j’ai trouvé ceci en exemple :

    500 exemplaires
    Format A4
    48 pages (couverture comprise)
    135g quadri
    Couverture 300g quadri vernie
    Reliure : agrafes
    Délai 10 jours

    Prix livré : 1678,25 TTC soit : 3,35 € unitaire
    Il faut bien sûr rajouter les frais de livraison vers notre client.

    Côté avantages ,j’en vois quand même quelques uns :

    1 – le client reçoit quelque chose de matériel.

    2 – Pas de piratage, ou alors ça devient très fastidieux. Pas d’autre solution que de tout retaper à l’ordi pour concevoir un ebook par exemple.

    3 – Pas de remboursement abusif. Pour ce faire, le client doit renvoyer le livre dans les 7 jours en recommandé avec AR.

    Vous allez me dire « oui mais dans un ebook, l’avantage c’est qu’on peut y mettre des liens cliquables !!! 🙁  »
    Ce qui m’amène au dernier point :

    4 – Une fois le délai de rétractation passé, le client reçoit une version du livre en ebook, en version gris et blanc, avec l’emplacement des photos, illustrations ou graphiques vides, mais avec les liens cliquables.

    C’est le prétexte de le recontacter une fois supplémentaire (de toute façon il était au courant) et peut-être de faire un peu d’upsale.

    Je pourrais rajouter une dernière chose : Perso je déteste lire un livre sur un écran d’ordi.
    Surtout quand il fait 48 pages. Quant à l’imprimer … 🙄

    • Bonjour Thierry

      Je comprend ton raisonnement. Mais trois choses:

      – Un e-book est un format ou tu peux insérer de l’audio, de la vidéo, et comme tu l’as dit des liens cliquables. Cela en fait un outil très interactif.

      – Un e-book ne coûte absolument rien en terme de production, excepté les heures à le créer.

      – La livraison d’un e-book se fait de manière totalement automatisée. Aucune intervention humaine n’est nécessaire.

      Pour reprendre ton exemple, 500 livres te coûtent 1678 + les 500 frais de livraison à 5 euros pour arrondir. On est déjà à 4178 euros, et on a encore rien gagné. 🙁

      Ca fait déjà 8,33 euros par livre pour 0 bénéfices. Sans compter la préparation des colis.

      Le livre numérique t’épargne tout cela.

      Ensuite, pour le fait de le sécuriser, tout dépend de ce qu’il contient. Je suis en train d’étudier de près quelques techniques de monétisation. Si j’en arrive à atteindre mes objectifs, il est probable que je prépare un produit expliquant toute ma méthode de A à Z. Et si ce genre de livre arrivait à fuiter, cela me dérangerait quand même fortement, vu l’information de valeur qui s’y trouvera.

      Une bonne recette n’est plus aussi bonne si tout le monde fait la même. Le privilège ne doit appartenir qu’à certaines personnes.

      Thierry

  9. Thierry C&M dit :

    Bonsoir Thierry

    [quote]Pour reprendre ton exemple, 500 livres te coûtent 1678 + les 500 frais de livraison à 5 euros pour arrondir. On est déjà à 4178 euros, et on a encore rien gagné.
    Ca fait déjà 8,33 euros par livre pour 0 bénéfices. Sans compter la préparation des colis.[/quote]

    Ben si quand même un peu ! je n’envoie rien sans avoir reçu le règlement au préalable.
    Ensuite pour ne faire aucune avance de trésorerie, peut-être qu’en faisant un lancement sur quelques jours avec envoi à la fin de la période serait une idée à creuser.
    En ce qui concerne la préparation des colis, une enveloppe à bulle suffit.
    Pour ce qui est des prix d’impression, j’ai regardé vite fait sur Saxoprint. Peut-être qu’en cherchant un peu plus, voire même avec l’imprimeur du coin…

    Après bien sûr, chacun sa sensibilité quant à la méthode.
    Moi je préfère un livre physique que je peux emporter partout ou tout simplement au lit.

    • L’histoire du lancement peut être une bonne idée à creuser pour s’éviter l’avance de trésorerie.
      Mais il faut être sûr de son coup. Si 10 personnes commandent le livre, il faut lancer la réalisation. Et cela peut finir « a perte ».

      Mais avec le bon produit (celui que recherche vraiment les lecteurs), c’est possible.

      Mais moi aussi j’emmène quelquefois mes pdf au lit. Et je me fait même faire la lecture.

      http://www.business-marketing-internet.fr/apprendre-sans-lire-voici-la-solution/

      Bon je reconnais, la voix n’est pas très glamour. Mais c’est quand même un bon outil. 🙂

xxx
%d blogueurs aiment cette page :
[21065]