blog marketing


Gagner de l’argent sur Internet. La dure vérité

by thierry Valker | juillet 13, 2017 | on Entreprendre

Téléchargez gratuitement

6 livres numériques

 

  •  15 trucs de fou ou techniques inavouables pour vendre plus.
  • 140 conseils pour booster votre activité professionnelle
  • Inscriptions Massives. 76 conseils et astuces pour mieux fidéliser, abonner ou inscrire vos visiteurs.
  • Les bases oubliées d'un Mailing efficace.
  • Le Marketing par e-mail. Les statistiques ne mentent pas.

 

1 logiciel + 1 Pack d'images

 

  • SEO soft (logiciel de SEO) pour suivre vos positions dans Google
  • 3500 images à utiliser sur votre site ou blog.
Je hais le Spam. Votre adresse est en sécurité.

Pour chaque nouveau projet, il est important de savoir exactement ou l’on va, ce que l’on veut,  et surtout de définir ses priorités.

Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi vous devrez peut-être un jour, faire appel à une agence spécialisée, ou acquérir  quelques outils d’automatisation, pour vous libérer du temps et pouvoir vous concentrer sur les aspects rémunérateurs de votre activité en ligne.

générer un revenu en ligne - la dure réalité

Créer une activité rentable en ligne est plus simple et beaucoup moins couteux que de créer une société offline.

Les frais de fonctionnement étant beaucoup plus importants hors ligne. Location des locaux, achats du matériel nécessaire pour démarrer, embauche de personnel …

Pour cette raison, démarrer une activité et générer un revenu en ligne est beaucoup plus accessible financièrement, et ne vous demandera que très peu d’investissement.

Comptez au début:

  • De 50 à 100 euros par an suivant la solution que vous choisirez. Si vous démarrez, vous pourrez trouver des offres bon marché chez 1and1 ou OVH par exemple pour l’hébergement d’un site. Si vous voulez hébergez plusieurs site, O2switch propose une offre à 5 euros/mois hors taxe (au jour ou je publie cet article), ou vous pourrez ajouter un nombre illimité de noms de domaine.
  • De 10 à 15 euros par an pour le choix de votre nom de domaine (www.votre site.com)
  • [facultatif], mais selon moi, incontournable: un auto-répondeur. C’est grâce à cet outil que je peux communiquer avec les personnes qui s’inscrivent sur ma liste de contact. (formulaire d’inscriptions présents sur la page). Et, c’est le seul moyen de communiquer quand vous voulez avec vos prospects. Et l’offre de base est à moins de 10 euros/mois.

Cette liste représente le minimum syndical.

Si vous n’êtes pas prêt à sortir un peu d’argent de votre poche, vous n’avez pas encore l’esprit d’un entrepreneur. Et si vous ne voulez pas y passer des années pour au final, laisser tomber, je vous recommande de travailler sur votre état d’esprit.

  • Les constructeurs automobiles investissent des millions d’euros avant de vendre un véhicule.
  • Le boulanger du coin investit des milliers d’euros en four et locaux avant de vendre sa première baguette de pain.
  • Le vendeur sur ebay ou amazon doit investir dans la commande de produits avant de pourvoir les vendre sur ces plate-formes.

Comme vous pouvez le voir dans ces exemple, tous les entrepreneurs sont amenés à investir avant de gagner de l’argent.

Mais ce n’est pas parce que votre activité ne vous vous coûtera que très peu d’argent à mettre en place, que vous pourrez tout faire seul et gratuitement.

Avec le temps, vous aurez certainement de plus en plus de besoins, et vous serez amené à choisir parmi les nombreuses solutions possibles, celle qui correspondra le mieux à vos attentes.

Quelles sont les points à maîtriser ou à sous-traiter ?

comment gagner de l'argent sur internetMême si tout se passera devant votre ordinateur (ou presque), il y a quand même un certain nombre de paramètres que vous devrez maîtriser ou faire faire par d’autres.

Les journées ne font que 24 heures. Et c’est la même chose pour tout le monde.

Alors si vous ne voulez pas passer vos journées et vos nuits devant votre ordinateur, vous aurez très certainement besoin d’un coup de main et/ou de solides compétences dans de nombreux domaines.

Voyons cela un peu plus dans le détail.

Pour la création de votre site ou blog

Même si les moyens se sont vraiment simplifiés, vous devrez quand même faire face à quelques aspects techniques.

  • Le choix d’un hébergement web. Une fois choisi, vous devrez apprendre à utiliser le panneau de configuration de votre hébergeur.

Pour ne citer qu’un seul des aspects techniques, vous devrez créer une base de données qui servira à stocker toutes les informations relatives à votre site. Vous devrez aussi savoir comment importer ou restaurer votre base de données en cas de problème.

  • Vous devrez aussi vous choisir un logo personnalisé. Ce logo servira à véhiculer l’image de votre entreprise et devra être réalisé avec soin. Vous choisirez d’y passer des heures et des jours, si vous ne maîtrisez pas les logiciels de montage photos ou vectoriels. Ou alors, vous investirez quelques dizaines d’euros pour le faire réaliser rapidement.

 

  • L’UX design, un sujet d’experts, aussi appelé design d’expérience utilisateur sera aussi une étape importante de la création de votre site. Si un prospect recherche une information ou un produit et ne le trouve pas en quelques secondes, vous le perdez définitivement.

L’expérience utilisateur existe pour cela. Rendre très évidente et accessible ce que l’on cherche. Si vous n’êtes pas formé pour le sujet, cette part risque de vous échapper.

Pour ces deux aspects, vous devrez être en mesure d’utiliser des outils de graphisme ou de création de visuels, ou encore le CSS.

  • Vous aurez aussi à faire face à de nombreux bugs, des problèmes liés aux extensions que vous utilisez, des tentatives de piratage et j’en passe. Vous serez forcément bloqués devant certains aspects techniques qui vous dépasseront (sauf si vous êtes développeur, bien sûr).

Et je ne parle que des grandes lignes.

La production de contenu

produire du contenu

Votre site en place, vous aurez ensuite à produire suffisamment de contenu pour faire venir les premiers visiteurs.

La production de contenu nécessite de nouvelles compétences :

  • Etre à l’aise avec l’écriture.

Rédiger des pages de contenu peut très vite devenir un problème si on ne s’y est pas préparé. Plus vous écrirez, plus cela viendra naturellement, et moins vous y passerez de temps. Mais au début de votre activité, vous aurez probablement quelques soucis de page blanche.

L’orthographe est aussi très importante et doit être un minimum maîtrisée ou au moins corrigée.

  • Se former un minimum au copywriting.

Tout le monde est capable de rédiger un texte. Mais quand il s’agit de réussir à vendre ou au moins de capter l’attention du lecteur, les choses se corsent. Le copywriting vous permettra de pousser vos lecteurs à l’action et donc de générer plus d’engagement.

  • Trouver les différentes images et connaître les droits pour se préserver de tout problèmes futurs.

Il existe de nombreux sites proposant les images libres (ou soi-disant libres). Mais très souvent sous certaines conditions. La majorité de ses sites sont anglophones. Et vous devrez parcourir les conditions d’utilisations pour être bien sûr que vous pouvez utiliser ces images sans conditions et sans risques. Il existe bien sûr des sites payant qui vous éviteront des heures de recherche et qui vous proposeront des images de qualité.

  • Maîtriser l’anglais.

Comme précisé ci-dessus, les meilleures ressources ne sont pas encore chez nous. Mais rassurez-vous, cela s’améliore très vite (mais pas tant que ça quand même).

Enormément de ressources arrivent très tard chez nous. Parfois plusieurs années en retard. Services en ligne, logiciels, formations, coaching … Savoir décrypter et utiliser ces ressources vous donnera un temps d’avance sur la concurrence.

La production de votre offre

Vouloir vendre c’est bien. Mais quoi ?

Il viendra forcément le moment de répondre à cette question. Qu’est ce que je veux réellement faire sur le web ?

Est ce que je veux vendre mon expertise, ou faire l’intermédiaire et vendre le produit des autres ?

Quel que soit votre choix, vous aurez du boulot. Mais faire l’intermédiaire ou l’affilié vous permettra quand même dans un premier temps de travailler un peu moins. En général, une bonne partie du matériel de promotion vous sera fourni.

Vous devrez quand même vous charger de la partie trafic. Et plus vous enverrez de visiteurs, plus vous ferez de vente.

Alors que si vous décidez de créer votre propre produit, vous devrez vous lancer dans tout le processus de création.

  • Quel sujet
  • Comment structurer
  • Quel support
  • Quoi y mettre

Pour une personne qui n’y est pas prête, cela peut vite devenir chronophage et compliqué à mettre en place.

Posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer.

 

La production de contenu partageable

Tout comme la production de contenu, vous devrez aussi savoir comment proposer des produits téléchargeables ou partageables à vos futurs prospects.

Là encore, vous devrez être capable d’utiliser certains nouveaux outils:

  • Les logiciels de montage audio.

Les podcasts sont très appréciés des lecteurs car ils se transportent et peuvent être écoutés n’importe ou et n’importe quand.

Encore faut-il avoir le matériel nécessaire à un bon enregistrement et savoir s’en servir.

  • Les outils de montage vidéo.

Nous sommes dans l’ère de la vidéo. Elle n’a jamais été aussi présente que de nos jours. Et si vous ne connaissez pas un moyen de créer ces vidéos, vous serez très vite distancé par la concurrence.

De nombreux outils sont disponibles. Mais là encore, vous devrez y passer du temps pour les maîtriser ou investir.

Le trafic

envoyer du trafic vers votre site

Le trafic sur Internet est aussi un très lourd dossier.

Votre site est en ligne. OK.

Votre contenu est publié. OK.

Mais quel est l’intérêt si personne ne sait que votre site existe ?

Il reste maintenant à faire venir des visiteurs sur votre site. Et ce n’est pas une mince affaire. Surtout si on n’y connait rien en référencement naturel.

Les réseaux sociaux

Si beaucoup de personnes s’y promènent et s’y amusent, beaucoup ne savent pas que les réseaux sociaux peuvent diriger du trafic vers leur site.

Ils sont pourtant devenus incontournables. Et les moteurs de recherche se servent des signaux sociaux pour faire leur classement.

Chaque réseau social fonctionne différemment. Et il vous faudra creuser quelques heures sur chacun d’entre eux.

Pour ne citer que les plus importants: facebook, twitter, instagram, pinterest, linkedin, youtube.

Ces réseaux sociaux sont utilisés par des millions de personnes. Et il est fondamental pour votre business d’y être présent régulièrement.

Les articles invités

Vous savez maintenant rédiger de bons textes. Mais peu de personnes viennent les lire chez vous.

Servez-vous de la notoriété des autres pour faire augmenter votre trafic.

Même si vous pensez que telle ou telle personne est trop connue et ne vous répondra pas, vous vous trompez.

Tout le monde recherche du contenu pour mettre à jour son site. Et si vous proposez quelque chose d’intéressant, même les plus connus vous ouvriront leur porte.

Mais là, vous devrez creuser plus en profondeur le contenu de vos articles pour qu’ils soient vraiment pertinents et de forte valeur. D’une part pour qu’ils soient acceptés à la publication, et d’autre part pour qu’ils apportent une réelle valeur ajoutée aux visiteurs.

Si vous avez atteint votre but, vous recevrez une partie de trafic en échange.

La publicité payante

C’est le moyen le plus rapide pour diriger du trafic vers votre site. Mais, si vous ne maîtrisez pas les subtilités du copywriting pour accrocher immédiatement les lecteurs, la publicité payante peut rapidement devenir un gouffre financier.

La principale difficulté de la publicité payante est de réussir à accrocher le visiteur avec une accroche et une description très courte. Exercice différent et plus complexe que dans un article ou dans une page de vente.

La publicité payante peut vous apporter très rapidement un énorme trafic qualifié et rentable, ce qui vous donnera ensuite du temps rentabilisé pour vous positionner et commencer à recevoir du trafic gratuit.

Les backlinks

Les liens entrants vers votre site ont plusieurs fonctions.

Ils mettent en avant votre site en utilisant la notoriété. Il y a quelques temps, le nombre était un facteur essentiel. Depuis de récentes mises à jour dans l’algorithme de votre moteur de recherche préféré, il y a eu quelques changements. Maintenant, il vous faudra trouver des thématiques complémentaires à la vôtre pour commencer à déposer vos liens.

Ils peuvent aussi générer du trafic qualifié vers votre site. Un ou deux liens déposés dans des endroits stratégiques vous apporteront énormément de trafic gratuit, et pour longtemps.

Bref, vous l’aurez déjà compris, soit vous allez y consacrer un temps fou, soit vous devrez déléguer cette tâche.

Conclusion

Comme vous avez pu le découvrir, lancer son activité sur Internet demande de nombreuses connaissances.

Beaucoup de personnes pensent à tort qu’il est simple de gagner de l’argent sur internet. Ce n’est pas vrai. Je dirai même plus, c’est totalement faux.

Au début, au moins la première année, au minimum, vous allez devoir vous y mettre sérieusement.

Et à moins d’y passer jour et nuits pour avancer, ils vous faudra un moment investir pour avancer.

Etes-vous prêt à apprendre et apprendre encore ?

Etes vous prêt à dépenser un peu d’argent pour que les choses avancent plus vite ?

Si vous n’êtes pas prêt à cela, Internet n’est probablement pas l’endroit ou vous allez vous épanouir en gagnant de l’argent.

thierry valker

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




5 responses for Gagner de l’argent sur Internet. La dure vérité

  1. Séverine dit :

    Excellent article Thierry. Je confirme qu’il est quasi impossible de tout faire soi-même, on doit déjà définir nos principaux objectifs et sous-traiter le reste. Personnellement, j’ai opté pour un webmaster car la gestion d’un blog, c’est pas trop pour moi, du moins, je n’ai pas le temps de me focaliser là-dessus. Mais je crois qu’il va falloir encore du temps pour que ça rentre dans les « moeurs » françaises car beaucoup de personnes n’en ont pas encore conscience, croient au miracle et pensent que gagner de l’argent sur internet c’est facile alors que ça demande un minimum de travail (et encore le mot est faible).

    • Bonjour Séverine

      J’ai moi même mis du temps à le comprendre. 🙂

      Quand on démarre, on est souvent en attente de gains avant de commencer à dépenser. Ce n’est pourtant pas la meilleure méthode. Une petite cagnotte dédiée à cela permet d’aller beaucoup plus vite, et au final de gagner un temps précieux.

      Te en même temps, cela permettra d’informer ceux qui pensent gagner de l’argent rapidement et sans efforts. Ce qui n’est évidemment pas possible.

  2. Alix dit :

    Je partie de ceux qui font tout eux-même, mais je le paie au prix fort, c’est à dire que je ne publie pas souvent de nouveaux articles, ou je fais moins de liens que je ne pourrait si je déléguais cette tâche. Ma méthode n’est pas la plus efficace mais c’est celle qui me procure le plus de plaisir. La rentabilité est une chose importante, mais se faire plaisir dans ses activités ne l’est pas moins.

  3. Loic dit :

    Excellent article. Même si le business en ligne est beaucoup moins onéreux qu’un business offline, il ne faut surtout pas faire l’erreur de tout faire soi même ne serait-ce que pour bien gérer son temps. Quand on fait tout soi-même on risque de tomber sous le coup du burnout tellement il y a des choses à faire (trafic, contenu, gestion du blog, newsletter, médias sociaux….). Les plus important c’est de se dire que l’on ne vas pas devenir millionnaire du jour au lendemain, ça c’est pas réaliste. L’échec fait pas partie de ce domaine, et généralement si on est passionné on ne laisse pas tomber malgré les difficultés.

    Amicalement.

  4. MaxR dit :

    Très bon article qui résume parfaitement tous les points à ne pas oublier.
    L’avantage de commencer à travailler sur Internet, c’est que l’on peut commencer sans le moindre investissement, même s’il est vrai que cela finira par se payer tôt ou tard. Dans ce modèle, le temps peut remplacer l’argent. Mais à un moment, il faudra investir pour gagner du temps.