blog marketing


Gérer la partie administrative de la création d’une entreprise

by thierry Valker | avril 13, 2018 | on Entreprendre

Quel que soit votre activité sur Internet, vous devrez obligatoirement avoir un statut pour votre entreprise.

Et là, les choses peuvent devenir rapidement compliquées si vous ne vous y êtes pas préparé.

Quel statut pour votre activité

Le statut de micro-entrepreneur peut être une solution, mais vous serez quand même limité assez rapidement, surtout si vous générez de gros revenus rapidement.

Si vous choisissez ce statut, l’inscription est très simple. Quelques clics sur Internet, et vous avez créer votre micro-entreprise.

Si vous visez un peu plus ambitieux, vous devrez alors choisir entre les différents statuts SARL.

Les différents statuts possibles

Il existe différents statuts suivant vos besoin et le type d’entreprise que vous voulez créer.

L’entreprise individuelle (EI), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité (EURL), la société à responsabilité limitée (SARL), la société anonyme (SA), la société par action simplifiée (SAS), la société en nom collectif (SNC).

Chacun de ces statuts a des avantages et des inconvénients.

Si vous voulez en savoir plus sur les différents statuts existants, vous pouvez regarder ici.

N’étant ni avocat, ni juriste, ni fiscaliste, je ne me permettrai pas de vous orienter vers tel ou tel choix.

Cette décision est la vôtre.

Cet article est plutôt destiné à toute la partie administrative à laquelle vous serez confronté en créant votre société.

Si vous choisissez le régime de micro-entrepreneur, qui n’est pas une forme juridique, mais un régime simplifié de déclaration et de versement des cotisations et contributions sociales, vous serez épargné par les démarches administratives.

Même chose pour le statut d’entreprise individuelle ou la création est simplifiée.

Mais attention au régime de micro-entreprise et au statut de l’entreprise individuelle.

Vous serez limité dans le Chiffre d’affaires de votre entreprise pour l’un (le régime micro-entreprise).

Où vous pourriez perdre gros en cas de pépin pour l’autre (la personne physique et l’entreprise sont une seule entité). Et les créanciers risqueraient d’amputer sérieusement vos possessions. (pour le statut entreprise individuelle)

La préparation de votre dossier

Une fois que vous aurez clairement défini votre statut selon vos besoins, la prochaine étape sera d’immatriculer votre entreprise.

Pour cela, vous devrez rédiger les statuts de votre entreprise.

Ces statuts vont contenir l’ensemble des droits et obligations juridiques qui lient les associés personnes physiques et morales au sein d’une société et à l’égard des tiers.

Ils doivent faire l’objet d’un dépôt au Greffe.

Les statuts juridiques d’une entreprise permettent de définir ses objectifs et son fonctionnement.

Ensuite viens l’annonce légale.

L’annonce légale est obligatoire dans le cadre de la création d’une entreprise.

Elle sera différente suivant les différents statuts. Chaque statut possède différentes mentions obligatoires à faire apparaitre dans l’annonce légale.

Une fois la rédaction de ces documents finalisée, il ne vous restera plus qu’à enregistrer votre société au registre du commerce du greffe du tribunal du commerce compétent.

Si le dossier est conforme, vous obtenez votre kbis, qu’on peut appeler simplement la carte d’identité d’une entreprise.

Comment constituer votre dossier

Deux possibilités.

  • Vous vous entourez de juristes et vous constituez le dossier seul. (peut s’avérer coûteux si vous n’en avez pas dans votre entourage proche)
  • vous choisissez de prendre un prestataire comme Contract Factory, qui se chargera de réaliser toutes les démarches administratives à votre place.

 




xxx
%d blogueurs aiment cette page :
[21065]