blog marketing


Le copywriting – 7 choses à appliquer à vos pages de vente

by thierry Valker | décembre 3, 2012 | on Copywriting, Outils / Astuces

Je ne suis pas un expert ou un spécialiste en copywriting. Mais, différentes modifications et tests sur mes pages de vente m’ont permis de constater plusieurs choses.

7 astuces de copywriting à appliquer sur vos pages de vente

Le copywriting ne concerne pas que le texte. Bien qu’il soit très important, il y a (beaucoup) d’autres paramètres à prendre en compte. En voici 7.

Le copywriting et la mise en page

Cela peut paraître assez bête, mais la mise en page à un impact direct sur le temps de lecture qu’un visiteur passe sur votre page de vente.

Le copywriting peut amener vos lecteurs à faire deux choses:

  • Quitter votre page de vente en quelques secondes
  • Lire votre page avec attention

Le bon usage du copywriting

Le visuel

Le visuel en haut de page fonctionne beaucoup moins qu’une bonne accroche au format texte. Quand je parle de visuel, je n’inclus pas le header qui prend quelques centimètres en haut de page, mais bien d’une image couvrant la quasi-totalité de la partie visible de la page au dessus de la ligne de flottaison.

L’image accroche beaucoup moins que le texte et est plutôt destinée à venir découper la page de vente pour l’aérer un peu.

Pour le header en haut de page, je n’ai pas constaté de différente flagrante en en rajoutant un. Certaines de mes pages de vente en ont un, d’autres non.

La fluidité de lecture

En copywriting, le but recherché est de garder ses visiteurs le plus longtemps possible et de les faire passer à l’action le moment voulu.

Les gros pavés à lire font fuir les lecteurs. D’une part, les longs textes sont très fatigants à lire et demandent une concentration et une attention plus grande. Et d’autre part, au niveau esthétique, une page composée de petits paragraphes espacés est beaucoup plus attirante visuellement qu’un gros pavé de 50 ligne.

Utilisez tous les conseils de copywriting cités dans cet article pour rendre votre page de vente plus agréable aux yeux de vos lecteurs et augmenter son rendement.

Les listes à puces

Elles se lisent beaucoup plus facilement qu’un paragraphe. Elles demandent beaucoup moins d’attention, sont plus percutantes et permettent de faire ressortir beaucoup plus les avantages du produits.

Regardez la différence:

Cette méthode pour perdre du poids rapidement vous dévoilera les produits alimentaires que vous devez éviter comme la peste pour garder la ligne tout au long de l’année. Vous allez aussi découvrir les différents aliments très protéinés qui vous aideront à réduire progressivement votre surpoids, ainsi qu’une série d’exercice à réaliser pour maintenir votre poids idéal et ne pas reprendre tous les kilos perdus.

Ou alors:

Cette méthode vous permettra de:

  • connaitre la liste des produits alimentaires à éviter comme la peste
  • Découvrir les aliments protéinés qui vous aideront à réduire votre surpoids
  • Mettre en pratique les exercices qui stabiliseront votre poids définitivement

Le copywriting doit faciliter la lecture et la compréhension de votre texte.

Vous ne savez pas d’où viennent vos lecteurs ni la journée qu’ils viennent de vivre. Certains de vos prospects seront peut-être dans de bonnes dispositions. Mais d’autre auront peut-être:

  • passé une très mauvaise journée de boulot
  • Très peu de temps à consacrer à Internet (pause café, déjeuner)
  • Des problèmes familiaux en tête

Un copywriting maitrisé doit donc vous permettre de capter l’attention de toute personne parcourant votre page. Utiliser des listes à puces favorise la lecture et capte l’attention. N’hésitez pas à en utiliser plusieurs dans votre page de vente.

La taille des paragraphes

Ils ne doivent pas être trop long. 3 à 6 lignes en moyenne. N’hésitez pas à mettre des phrases d’une ligne en paragraphe. Cela aérera l’ensemble de votre page.

Entrecoupez votre texte avec des visuels de votre produit. Vous pouvez aussi ajouter une ou plusieurs vidéos si vous en avez la possibilité (mais éviter la HD comme indiqué plus bas).

Utilisez des sous-titres avec une police de caractère forte et puissante comme « impact » pour marquer les points les plus importants de votre produit ou pour annoncer vos différents bonus. Cela servira aussi à faire respirer votre texte.

La police de caractère à utiliser

Les polices de caractère sans serif sont beaucoup plus lisibles sur un ordinateur ou encore une tablette numérique. Personnellement, j’utilise très souvent « verdana » qui selon mon propre avis est plus facile à lire. « Tahoma » peut être une bonne alternative à cela.

Privilégiez toujours une police de caractère noire sur un fond blanc beaucoup plus agréable et facile à lire.

Evitez wordpress ou …

WordPress est un très bon outil pour communiquer avec vos lecteurs. Mais pour réaliser de bonnes pages de vente, ce n’est pas le support idéal.

A moins de pouvoir bidouiller votre code pour vous créer un template, ce n’est pas la meilleure solution. Il existe bien un plugin qui vous permettra de personnaliser vos pages en choisissant les polices de caractère voulues, avec des options de surlignage ou encore de bloc citation.

Mais si vous rédigez une belle page de vente et que vous utilisez le template par défaut de votre blog avec les menus et la sidebar, vous offrez déjà de nombreuses portes de sortie à vos lecteurs.

Et une bonne page de vente ne doit posséder aucune porte de sortie et ne laisser qu’un seul et unique choix au lecteur. Acheter votre produit.

Si vous n’êtes pas super à l’aide avec le bidouillage de code wordpress, vous trouverez un plugin pour vous aider à créer de belles pages.

Pensez à tous vos visiteurs

Utilisez la vidéo avec modération, ou alors privilégiez un format standard. Beaucoup de personnes utilisent toujours un ordinateur assez ancien (comme moi), et ne pourront tout simplement pas lire correctement une vidéo en haute définition. Connexion trop faible, obligation d’ajouter des plugins additionnels pour pouvoir lire la vidéo…

Si votre page de vente met trop longtemps à se charger, vos visiteurs n’attendront pas et iront voir ailleurs.

De simples graphiques ou encore des captures d’écran peuvent suffirent à faire passer un message et à mettre en avant les avantages de votre produit.

Conclusion de ces astuces de copywriting

Le copywriting est un métier à part entière et nécessite un apprentissage assez complet pour être maîtrisé.

Les conseils annoncés dans cet article sont directement tirés de mon expérience personnelle sur l’Internet. Ils sont vrais et ont été testés.

Cependant, ils ne doivent pas être pris pour argent comptant. Chaque visiteur a un comportement différent. Chaque liste est différente. Chaque niche est différente.

Vous devez donc vous adapter aux personnes qui vous suivent.

Cet article doit vous servir de base. Ensuite, suivant le comportement de vos visiteurs, vous aurez à ajuster certains paramètres.

Ce qu’il faut en retenir sur la manière d’utiliser le copywriting hors-texte sur votre page de vente:

  • Le visuel trop grand. Oui, mais pas tout en haut de votre page de vente, mais plutôt pour aérer la page.
  • La fluidité de lecture. Très importante. Pas de gros pavé de texte.
  • La liste à puce qui permet de faciliter la compréhension et de rendre votre texte plus digeste.
  • La taille des paragraphes limitée à 6 lignes environ.
  • La police de caractère sans serif avec « Impact » en titre d’accroche et « verdana » ou « tahoma » pour les textes.
  • Wordpess oui, mais avec les bons outils ou une modification manuelle des templates.
  • Limitez les médias qui demandent beaucoup de ressources de connexion ou un matériel trop récent.

Il existe encore bien d’autres paramètres à prendre en compte pour améliorer le copywriting de votre page de vente. Comme par exemple:

  • les offres limitées dans le temps
  • La garantie de remboursement
  • L’absence de fautes d’orthographe
  • Les témoignages
  • Et bien d’autres chose encore

J’aurais le plaisir de vous en parler dans de futurs articles orientés copywriting.

thierry valker - le copywriting

Enregistrer




5 responses for Le copywriting – 7 choses à appliquer à vos pages de vente

  1. Laurent dit :

    Dans l’idée c’est vraiment pas mal, mais à mettre en pratique c’est parfois mission impossible… il faut vraiment réaliser une veille pointue et quasi quotidienne

  2. Un récapitulatif très complet, mais je rejoins l’avis de Laurent: mettre tout en place demande une bonne veille et un suivi permanent. Il faut tester les différentes techniques et voir le comportement des internautes sur son site et surtout analyser pour mieux corriger.

  3. jacques@navette dit :

    Le copywright est une chose assez complexe en effet. D’ailleurs je ne savais que ç comprenais tous les points que tu vient d’énumérer. Mais il faut se forcer à les maîtriser sinon on risque de compromettre son site web. Il faut avant tout essayer de penser à ses visiteurs.

  4. Agence web low-cost dit :

    En effet, le copywrighting est assez complexe à réaliser mais s’il est bien fait, c’est une arme puissante pour décupler ses ventes et gagner de nouveaux clients, bravo pour l’article !

  5. Bonjour,

    je suis d’accord avec vous en ce qui concerne les points suivants :
    – le texte est le plus important – pas toujours évident à faire comprendre aux clients ou aux décideurs 😉 ;
    – la taille (je préconise minimum 14 selon le type de police) et les sans serif avant tout, pour être lu facilement.
    Et puis surtout, la recherche sur internet par les moteurs s’effectue encore par texte, pas par image 😉

    En revanche, je suis contre la tendance qui impose de faire des paragraphes très courts, voire des alinéas d’une phrase. Je pense que le lecteur est habitué à voir un thème développé par alinéa, ou une question, et lorsqu’on fait du remplissage en mettant des phrases censées garder le suspense les unes après les autres, le lecteur se rend compte de la supercherie et accorde peu d’importance au contenu.

    Mais ça pourrait faire l’objet d’un article à part entière 😉

    Bonne journée,

    MT

xxx [21065]